Le quatrième film TARP BLANCHE plonge tout au fond de la boîte à émotions. Nous vous présentons une histoire d’amour FREITAG.

MADE FOR/FROM EACH OTHER

Dans le quatrième film de notre série de films d’animation TARP BLANCHE, les deux françaises de VIK & NES, qui vivent à Stuttgart et à Londres, provoquent une explosion de sentiments – et font voir la vie en rose au plus endurci des camionneurs. MADE FOR/FROM EACH OTHER est l’histoire d’un amour impossible en marge des voies de transit et réalise avec quatre kilos de pâte à modeler ce qu’en principe seul l’amour peut accomplir : chambouler le monde entier et (avec le déroulement de la production des sacs FREITAG) tout mettre sens dessus dessous. Merci beaucoup, VIK & NES.


TARP BLANCHE

MADE FOR/FROM EACH OTHER est le quatrième film de notre série TARP BLANCHE, où divers artistes de l’animation du monde entier racontent leur histoire FREITAG – du camion au sac – avec leur perspective toute personnelle et indépendante de FREITAG. Souhaitez-vous regarder à nouveau les F-ilms déjà diffusés ? Ici.
 

LES ARTISTES

Victoria Jardine et Ines Pagniez incarnent un collectif d’animation basé à Stuttgart et à Londres. Elles se sont rencontrées durant leur scolarité en France, alors qu’elles avaient des appareils dentaires et portaient des Doc Martens. Quelques années plus tard, elles ont toutes deux étudié l’animation à SUPINFOCOM. Ce sont aussi les premières artistes pour lesquelles nous nous sommes contentés de copier-coller leur « Portrait », parce que celui-ci était trop mignon. Et ce n’est pas fini.

Nous sommes en plein cœur de Hackney. Que faites-vous ici?

Ines : Je vis à Londres. C’est l’un de nos lieux de travail, l’autre étant à Stuttgart, où habite Vik. Etant donné que nous sommes un collectif international, cette manière de travailler peut être productive.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec de l’argile?

Ines : Nous voulions nous éloigner de notre travail quotidien et avions envie de travailler le moins possible sur ordinateur. Nous aimons le contraste que nous avons pu créer : une histoire pour adulte avec le côté mignon de l’argile.

«Je crée une mise en scène, je prends des photos, je détruis tout, puis je recommence. Comme pour FREITAG, il s’agit d’un cycle.»

Combien d’argile avez-vous utilisé pour ce projet?

Ines : Nous avons sans doute utilisé près de 4 kilogrammes pour le projet de film TARP BLANCHE. Nous réutilisons constamment l’argile. Je crée une mise en scène, je prends des photos, je détruis tout, puis je recommence. Comme pour FREITAG, il s’agit d’un cycle.

Où puisez-vous votre inspiration?

Ines : Dans la cuisine. Nous pensons à quelque chose de drôle et rions beaucoup, cela donne de bonnes idées. Nous nous appelons souvent sur Skype, juste pour discuter, boire une bière et échanger des idées.

Quelle a été la première étape du projet?

Ines : Nous nous sommes assises dans la cuisine. Nous voulions raconter l’histoire d’une relation entre un sac et un camion. Elle devait commencer avec un camion et finir avec un sac: c’était notre impératif. Nous nous sommes inspirées des publicités ringardes qui racontent une histoire d’amour, mais où vous réalisez à la fin que cela n’était que pour vous vendre quelque chose. Pourtant, cela n’a aucun rapport.

«Nous nous sommes inspirées des publicités ringardes»

Que fait Vik, que fait Nes?

Ines : J’ai une idée, puis nous en discutons. Vik travaille sur le story-board, puis nous faisons l’animation ensemble. Notre directeur artistique, Guillaume Klein, s’occupe du design et définit le style global. Ines façonne l’argile. Paul est l’animateur 2D. La peinture de l’argile est l’étape finale réalisée par Guillaume, installé à Paris.
Vik : Sans oublier Kenny Wood qui est le compositeur de la musique sur ce projet.

Quels ont été les principaux défis de ce projet?

Ines : Le manque d’espace pour concevoir des grands arrière-plans en argile.

Quelle est la partie du film que vous préférez?

Nes : Le pique-nique !
Vik : Non, le terrain de jeux.

 

MORE FROM TRUCK TILL BAG STORIES