Si FREITAG est une affaire fraternelle, Secrid est une histoire de couple. René van Geer, l’une des moitiés du tandem fondateur de Secrid, nous raconte comment son agence de design basée à La Haye a donné naissance au Cardprotector – le premier et meilleur porte-cartes en aluminium – et à Secrid dans la foulée.

L’origine de notre aventure avec Secrid remonte à 1978, l’année de ma rencontre avec Marianne, mon âme-sœur créative, au lycée. Au terme de nos années lycée, nous partons chacun de notre côté pour poursuivre notre éducation dans nos domaines respectifs : Marianne dans la mode, moi dans le design. C’est quelques années plus tard que nous nous retrouvons et, unissant nos forces, décidons de créer notre propre studio de design : SPIRID.

Durant les vingt années qui suivent, nous travaillons pour le compte de plusieurs clients, mais la crise financière de 2008 met prématurément fin à l’aventure. Une pénurie de contrats, des dettes croissantes puis des saisies par les banques et l’administration fiscale américaine rendent la situation difficile.

Nous jetons finalement l’éponge à Noël 2008. Mais nous restons déterminés à tenter à nouveau l’expérience et à créer un produit qui rencontre le succès. La grande différence, ce sera le client. Nous allons être notre propre client. Notre propre marque.

«Nous jetons finalement l’éponge à Noël 2008.»

L’idée, c’était de réviser le design d’un de nos anciens produits : le BodyCard. Les ventes de ce porte-cartes, que nous avions conçu en 1995, avaient grandement contribué à la viabilité financière de notre studio. Mais le BodyCard n’avait jamais rencontré qu’un succès d’estime. Il faut dire que nous n’avions jamais concentré tous nos moyens sur ce porte-cartes. D’autres projets revêtaient pour nous une plus grande importance, au détriment de nos propres ventes.

En janvier 2009, changement de cap ! Nous refusons tous les projets de design qui nous sont proposés, quel que soit le client. Nous avons besoin d’argent, mais qu’importe. A force de persévérance, nous parvenons à lancer au mois d’octobre le premier Cardprotector de Secrid.

«Pour nous, rien n’était plus excitant que de lancer notre propre marque.»

Ces semaines de travail de 80 heures, nous les avons savourées. Nous avions même établi que notre ambition se résumait à une entreprise prospère comptant tout au plus huit employés. Aujourd’hui, notre société compte 100 collaborateurs, formidables de créativité, avec une moyenne d’âge de 28 ans.

FREITAG a toujours été l’une des rares entreprises dont la vision unique nous a continuellement enthousiasmés. Nous rêvions d’avoir l’opportunité de combiner le cachet inimitable des produits FREITAG avec nos Cardprotectors. Chez Secrid, nous sommes tous extatiques que ce rêve se soit enfin réalisé.

F705 SECRID × FREITAG

behind secrid × freitag

Au fil des années, nous avons trouvé de nombreux moyens de réduire radicalement nos déchets, mais il suffit parfois d’un heureux hasard pour trouver une solution optimale. Dès l’instant où nous avons été invités au siège de FREITAG, nous avons su que nous avions trouvé un partenaire idéal.

LIRE L'HISTOIRE